Inscrits dans un modèle agricole familiale, respectueux de la nature et des hommes, ils vivent dans le partage, incarnent l’humilité,
la bienveillance et la sagesse. Etroitement liés à la Terre, ils portent en eux une énergie et un enthousiasme
qui nous font croire en un monde meilleur. Ils peuvent être une grande source d’inspiration
face aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques de notre époque.

Grâce à une relation de confiance construite sur le long terme,
voici nos coopératives partenaires qui vous ouvrent leurs portes.

MINERAL SPRING
INDE – Darjeeling

C’est l’histoire de 456 familles vivant dans une des vallées du Darjeeling. Anciens travailleurs dans une plantation britannique, ils reprennent en main leur destin en 1996 accompagnés par l’ONG locale RCDC. Tous propriétaires de leurs terres, ils travaillent selon un modèle de polyculture-élevage. Ils s’engagent dans une agriculture respectueuse de la nature en appliquant les techniques de la biodynamie et de la permaculture. Leur travail est devenu un modèle pionnier de développement dans le Darjeeling. La qualité exceptionnelle de leur thé a été récompensé à plusieurs reprises. En 2013, sur 10 000 produits présentés et évalués à l’aveugle en Angleterre au prestigieux « Great Taste Awards« , le Mineral Spring FTGFOP1 FF, a été le seul thé d’origine à obtenir la note maximale de 3 étoiles !

 

SAMABEONG
INDE – Darjeeling

Le jardin de Samabeong, qui signifie « tanière de l’ours noir », fut établi en 1882. Il se trouve à côté du haut lieu spirituel de Lava, monastère tibétain reculé, aux confins du Sikkim et du Bhoutan. Les terrains qui ornent les collines ont été laissés à l’abandon pendant 30 années consécutives et ce n’est qu’en 1990 que l’exploitation a été reprise par Tea Promoters of India. Samabeong est un modèle de développement social, économique et environnemental. Il est le seul jardin du Darjeeling dirigé par une femme. Les théiers sont cultivés selon les principes de l’agriculture biodynamique.

 

HEIVELD
AFRIQUE DU SUD – Bokkeveld

Travailleurs dans les exploitations agricoles de rooibos des colons, les habitants des hauts plateaux du Bokkeveld, au nord du Cap de Bonne Espérance, vivaient dans une grande pauvreté. A la fin de l’apartheid, et sous l’impulsion du gouvernement local, l’ONG Environmental Monitoring Group entra en relation avec eux. L’envie de reprendre leur destin en main et de vivre dignement de leur travail fut profonde. Mené par Hendrik Hesselman, 14 petits producteurs décidèrent de suivre leurs rêves. Ils créent alors la coopérative Heiveld qui compte aujourd’hui 64 membres, propriétaires de leurs terres et certifiés agriculture biologique.

 

WUPPERTHAL
AFRIQUE DU SUD – Bokkeveld

C’est en 1998, après le retrait des missionnaires moraviens, que quelques familles de petits producteurs de rooibos du village de Wupperthal ont décidé de se regrouper en association. En 2005 l’association devint une coopérative, date à laquelle elle obtient également la certification commerce équitable et agriculture biologique. The Wupperthal Original Rooibos Cooperative fut créée. Composée aujourd’hui de 70 membres, tous installés dans les montagnes du Cederberg au nord de Cap Town, la coopérative est dans une démarche constante de progrès et s’engage depuis 2017 dans l’agriculture biodynamique

 

ORO VERDE
PÉROU – San martin

La coopérative est née en 1999 de la volonté d’échapper au climat de terreur généré par le narcotrafic. Elle fut une alternative viable à la culture de la coca. Certains paysans Andins ont migré pour rejoindre les terres ancestrales des Chankas, l’ethnie principale de la région de Lamas où est située Oro Verde. La coopérative rassemble aujourd’hui 1 080 producteurs autour de son projet : valoriser les produits agricoles, la culture ancestrale locale, le café et ceux qui le produisent, en luttant contre la pauvreté.

 

ACOPAGRO
PÉROU – San martin

La coopérative Acopagro voit le jour en 1997 grâce au soutien des Nations Unies. Elle compte alors 27 membres fondateurs, prêts à envisager la culture du cacao comme un projet alternatif à la culture de la coca. Avec plus de 2000 membres, Acopagro est aujourd’hui un des plus importants exportateurs de cacao bio du Pérou. Situés dans le village de Juanjui, Acopagro s’engage dans de nombreux projets liés à la culture du cacao bio mais également à la préservation de l’environnement particulièrement riche et préservé dans la région.

 

SIDAMA
ÉTHIOPIE – Sidama

En Ethiopie, les Unions de coopératives sont créées à la fin des années 90, après que les réformes économiques aient exposé les producteurs de café aux fluctuations du marché mondial. Cette organisation permet aux petits producteurs d’envisager l’avenir de façon durable. Pionnière sur le marché équitable dans le pays, la SCFCU (Sidama Coffee Farmers Cooperatives Union) fédère aujourd’hui une quarantaine de coopératives, qui regroupent chacune entre 1 500 et 3 500 paysans, soit près de 80 000 petits producteurs.

 

 

 

 

 

tea_promoters_india

 

 

 

 

logo_Heiveld

 

 

 

logo_wupperthal

 

 

logo_acopagro

 

 

oroverde-logo

Pourquoi  parle t’on de « petits producteurs agricoles » ?

Il s’agit d’agriculteurs qui cultivent en famille une surface agricole qui fait en moyenne 5 hectares. Cette agriculture familiale de petite taille très peu répandue en France et en Europe est la première forme d’agriculture dans le monde. Les familles de petits producteurs représentent 2/3 de la population mondiale. Regroupés en coopératives, ils pratiquent très souvent l’agriculture biologique, l’agroforesterie, la polyculture et le commerce équitable. Les bénéfices sociaux et environnementaux de leur système de vie et de travail sont multiples et peuvent être de grandes sources d’inspirations pour la résolutions de problèmes écologiques, économiques et sociaux de notre époque.

Les petits producteurs

Contact